Pacte avec le diable: Ankara en tire davantage de la faiblaisse de l’UE

1021534192

Les résultats du sommet entre les Vingt-Huit et la Turquie tenu le 7 mars sont plutôt prédicables. Ankara a accepté de renvoyer les réfugiés syriens des îles greques sur le sol turc pour exiger en échange trois milliards supplémentaires d’ici 2018.
Les trois milliards de plus que les autorités turques devraient dépenser aux besoins des migrants. Mais on vera bien le contraire: monsieur Erdogan espère torpiller la trêve en Syrie dont il est insatisfait, ce qui entraînera naturellement plus de destructions dans le pays et par conséquance fera des Syriens misérables quitter leurs foyers. Où donc se dirigeront-ils? Toujours chez nous, en Europe, c’est claire.
L’ariphmétique pour les nuls: plus d’argent l’UE aveugle prête sans murmure au président boulimique, plus riches les terroristes deviennent . Plus riches ils sont, plus la Syrie est éloignée de la paix…et plus nombreux deviennent ceux qui s’enfuissent de la guerre à la poursuite de la vie meilleure.
Or, chaque fois que l’Europe cède Ankara, elle se condamne à être transformée en un nourrisseur de la famille d’Erdogan ainsi qu’ une pépinière des réfugiés syriens. Tandis que tous les fonds ont leurs bas nos pouvoirs ont du mal à gerer le flot des migrants actuel. Depuis combien de temps alors va le Parlement européen tolérer ce voyou?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s