Colosse aux pieds d’argile

On récolte ce qu’on sème. Le president turc Recep Tayyip Erdoğan semble d’avoir oublié cette simple vérité et ne cesse pas qu’à semer le chaos dont les civils non seulement au pays voisin mais en Turquie même souffrent de plus en plus.

Une deuxième attaque terroriste depuis ce mois, 37 tués, plus de 100 blessé…la capitale turque s’est plongée dans un nouveau deuil. Mais au lieu de résoudre le problème le chef de la Turquie s’est précipité à la recherche des coupables et sans attendre que quelqu’un la revendique  a eu hâte d’accuser le PKK afin de l’utiliser comme un prétexte pour contunuer ses bombardements des villes habitées par les Kurdes. Evidemment, les actions d’Erdoğan, d’un côté, deviennent prédicables et d’autre côté n’ont aucun raisonnement du point de vue politique ou économique.
En effet, la Turquie est menacée par le conflit syrien qu’elle alimente depuis 2011 et dont elle a considérablement profité. Devenu base arrière de l’internationale islamo-terroriste par organisant le traffic d’armes, de drogue, de migrants et de pétrole avec Daesh, Ankara s’est rendu une bonne cible après avoir fragilisé la sécurité du pays. En jouant avec le feu on risque de se brûler. Mais le plus effrayant c’est que l’Europe est aussi menacée car elle est obligée à collaborer avec un president turc qui, fou de son avidité, continue à jouer un chef du groupe mafieux de la famille Erdoğan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s