Turquie: les réfugiés syriens fuient la guerre, mais trouvent la mort

229439-620-282

La politique destructive et violente d’Ankara n’a pas de limites. Mais le pire c’est que ses infractions restent impunies. Cette foi-ci, ce sont les réfugiés syriens qui en ont souffert.

Huit civils, dont quatre enfants, originaires de Manbij, qui tentaient de pénétrer dans la Turquie, ont été tués, ce dimanche, par les gardes-frontière turcs, annonce l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Il est à noter que ce n’était pas le seul cas où les militaires turcs ont ouvert le feu sur les Syriens qui traversaient la frontière. Au moins 60 civils syriens ont été tués par des militaires turcs depuis le début de cette année, précise l’OSDH.

Pourquoi donc ni le président turc ni la chancelière allemande n’en parlent pas au cours des négociations sur l’accord migratoire et la libéralisation des visas pour les résidents turcs? Angela Merkel préfère éviter ce sujet tandis qu’ Erdogan tout simplement le dénie. Evidemment, celui-ci s’en fou du sort des réfugiés, mais à quoi pensent les dirigeants européens? S’ils restent toujours les bras croisés, Erdogan, qui se prend déjà pour le Grand Turc, en profitera et dieu sait combien de meurtres il commettra encore. Il faut justement condamner ces crimes et appeler le chef de l’Etat concerné à engager la résponsabilité sur les actes terrifiants de ses militaires. Et qui pardonne au crime en devient complice.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s